Skip navigation.
Home
Writer, Professor, Revolutionary.

Conférence Café l’Artère 27 mars CELAC & Québec 19h à 22h, Café l’Artère + Solidarité avec Cuba

Invitation Conférence Café l’Artère 27 mars CELAC & Québec 19h à 22h, Café l’Artère, 7000 Av. du Parc
(Station : Metro Parc), Montréal. Il nous fait plaisir de vous inviter à la Conférence sur la CELAC, l’intégration de l’Amérique Latine et le rôle du Québec dans l’unité naissante des mouvements des Amériques. Vidéos et dialogue avec le public en solidarité avec la grève des étudiants, Occupons Montréal et la CELAC.Avec la participation du professeur James Cockcroft; Eva Yelina Silva (Consul de Cuba à Montréal; Et un étudiant en grève, Raymond Bégin

Organisé par le Collectif de mouvements sociaux québécois amis de la CELAC [Communauté d'États latino-américains et caraïbes] et de l’ALBA-TCP [Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique - Traité de commerce des Peuples] de Montréal

CUBA ET L’AUTODÉTERMINATION DES PEUPLES D’AMÉRIQUE LATINE

Notre organisation, le Collectif de mouvements sociaux québécois amis de la CELAC [Communauté d'États latino-américains et caraïbes] et de l’ALBA [Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique - Traité de commerce des Peuples] de Montréal (Québec, Canada), solidaire du peuple cubain, appuie ceux qui, à travers le monde, luttent et résistent avec dignité aux prétentions hégémoniques de l’empire étatsunien, le plus terroriste et le plus agressif de l’histoire de l’humanité. Nous exigeons la libération immédiate des Cinq Cubains, héros de leur pays, qui sont emprisonnés injustement aux États-Unis, condamnés à plusieurs années d’incarcération à la suite d’un procès vicié qui a été dénoncé par Amnistie internationale et d’autres organisations de défense des droits de l’homme.

L’histoire de résistance, de dignité et l’autodétermination du peuple cubain face aux agressions de l’empire le plus scélérat qu’ait connu l’humanité, ont marqué l’imagination, de façon inégalée. Après l’effondrement de l’Union soviétique, au début des années 90, ceux qui ont voulu humilier le peuple de Cuba ont du renoncer à leurs plans avilissants d’asservissement.

Les Cubains nous ont démontré qu’il était possible d’être dignes et indépendants, que le chemin à suivre était celui de la construction de notre propre avenir. Comme l’ont proclamé, en Amérique latine, nos pères fondateurs, la démocratie n’existe que si elle est le fruit de l’unité de nos peuples, garantie fondamentale de notre invincibilité.

En dépit du blocus scélérat imposé par l’empire étatsunien depuis plus de 50 ans, Cuba demeure, alors que le système capitaliste est en crise, l’un des rares pays du monde où l’accès aux services de santé et à l’éducation est gratuit. En outre, à Cuba, la reconnaissance effective des droits humains fondamentaux ne se limite pas à une simple déclaration formelle. Les décisions touchant l’être humain font l’objet d’un exercice démocratique authentique. C’est cette façon de gérer les institutions qui dérange ceux qui ont pour doctrine l’avilissement des peuples du monde.

Cuba agace l’empire voisin par l’exemple qu’il donne aux autres peuples. C’est pour cette raison que le pays, depuis les débuts de la Révolution cubaine, a été l’objet d’attaques incessantes. La volonté d’isoler Cuba de la communauté internationale afin d’éviter que son modèle ne soit reproduit par d’autres peuples est au centre la doctrine politique des États-Unis.

Aujourd’hui, des changements profonds se manifestent dans l’Autre Amérique, des peuples, inspirés de l’exemple de Cuba, construisent leur avenir, convaincus que la démocratie peut s’exercer de façon différente, en se basant sur la participation du peuple, et que nul ne doit craindre un empire quelque soit sa puissance et son agressivité.

Cuba a démontré que l’autodétermination des peuples d’Amérique latine et des Caraïbes est le meilleur moyen de résister aux velléités néo-coloniales de l’empire nord-américain et qu’il n’est possible d’avancer vers un monde meilleur que dans le respect du droit international.

Collectif de mouvements sociaux québécois amis de la CELAC et de l’ALBA

Montréal, le 20 mars 2012